Info CEDEAO

image

Organisation par la Commission de la CEDEAO d’une réunion d’experts et d’une réunion ministérielle sur le pacte mondial pour les refugies (PMR) et les systèmes normalises de gestion des urgences (SNCGU)

03 Nov, 2022

Abuja, 1er novembre 2022 – La Commission de la CEDEAO, par le biais de la Direction des Affaires humanitaires et sociales, a organisé une réunion d’experts régionaux, suivie d’une réunion ministérielle, en vue de l’adoption du Plan d’action 2023-2026 relatif à la mise en œuvre du Pacte mondial sur les réfugiés (PMR) d’une part, et de systèmes normalisés de la CEDEAO pour la gestion des urgences (SNCGU), d’autre part. Trois jours ont été consacrés à cette activité, avec d’abord la réunion des experts les 1er et 2 novembre 2022 à Abuja, au Nigeria, puis la réunion ministérielle, le 3 novembre 2022, en mode virtuel.

 

Dans son allocution d’ouverture, lors de la réunion des experts, la Directrice des Affaires humanitaires et sociales de la Commission de la CEDEAO, Dr Sintiki Tarfa Ugbe, a souhaité la bienvenue aux participants à la rencontre régionale de deux jours, convoquée en vue de permettre un examen approfondi et de larges discussions sur le plan d’action relatif à la mise en œuvre du PMR et des systèmes normalisés de la CEDEAO pour la gestion des urgences. Elle a souligné que la tenue des réunions était devenue un impératif, compte tenu des conflits et des catastrophes climatiques qui ont provoqué le déplacement de milliers de personnes dans la sous-région. Dr. Sintiki a poursuivi son allocution en ces termes : ″le système normalisé de la CEDEAO pour la gestion des urgences est un outil qui permettra de rendre effectifs l’opérationnalisation et le déploiement de l’équipe de réponse d’urgence de la CEDEAO. C’est aussi un outil destiné à améliorer la préparation et la réponse aux urgences afin de renforcer la résilience″. Enfin, elle a encouragé les experts présents à la réunion à examiner les plans en vue d’apporter les contributions nécessaires à la mise au point de leurs versions finales.

 

Pour sa part, la représentante du HCR au Nigeria, Mme Chansa Kapaya, a rappelé que la coopération de longue date entre le HCR et la Commission de la CEDEAO a généré des résultats significatifs en termes de plaidoyer et de sensibilisation. Elle a ajouté que le ″PMR 2018 offre un cadre de travail pour un partage des responsabilités de manière plus prévisible et plus équitable, sachant qu’une solution durable aux problèmes des réfugiés nécessite une coopération à l’échelle internationale. Ledit cadre sert de guide aux gouvernements, aux organisations internationales et autres parties concernées, pour l’assistance à apporter aux communautés d’accueil, aux réfugiés, aux apatrides et autres personnes déplacées de force pour leur permettre de mener une vie productive″. La représentante du HCR a salué l’engagement des États membres de la CEDEAO pour la gestion de la crise des réfugiés, comme en témoigne leur participation à un événement comme celui-ci, louant également le dynamisme dont a fait preuve la Commission de la CEDEAO, à travers l’organisation de cette activité.

 

Dans sa brève intervention, la Présidente de la réunion d’experts, Madame Ayesha Mariatu I. B. Ferreira, a tenu à exprimer sa gratitude aux organisateurs pour avoir réuni des professionnels compétents et expérimentés, pour contribuer à la mise au point du PMR et des systèmes de la CEDEAO pour la gestion des urgences. Elle a exhorté les États membres de la CEDEAO à faire en sorte d’adapter le plan stratégique contenu dans les documents et l’approche suivie dans ce cadre, pour leurs activités et actions. Pour conclure, elle a appelé la CEDEAO à fournir un soutien aux Etats membres en vue de renforcer l’efficacité et l’efficience des mesures liées à la préparation de la réponse aux urgences dans la sous-région.

 

Il est attendu que les participants mettent au point, avant de clore leurs travaux, des versions actualisées du plan d’action pour la mise en œuvre du PMR en Afrique de l’Ouest, ainsi que des systèmes normalisés de de la CEDEAO pour la gestion des urgences.

 

États membres