Info CEDEAO

En 2021, le Nigeria et la CEDEAO ont accordé une aide d’un million de dollars au programme d’assistance alimentaire et nutritionnelle du PAM, destiné aux familles vulnérables

30 Mar, 2022

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONJOINT DU PAM, DU GOUVERNEMENT NIGERIAN ET DE LA CEDEAO

 

EN 2021, LE NIGERIA ET LA CEDEAO ONT ACCORDÉ UNE AIDE D’UN MILLION DE DOLLARS AU PROGRAMME D’ASSISTANCE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE DU PAM, DESTINÉ AUX FAMILLES VULNÉRABLES

 

Abuja, le 17 mars 2022 – En 2021, le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies a reçu du gouvernement nigérian la somme d’un million de dollars US, au titre d’une assistance de la CEDEAO au gouvernement nigérian pour venir en aide aux victimes de conflits violents dans le nord-ouest et le nord-est du Nigeria.

 

Ce montant a été octroyé au gouvernement du Nigeria à partir du Fonds régional de stabilisation de la CEDEAO. Le gouvernement nigérian a donc sollicité la collaboration du PAM au Nigeria dans l’utilisation de ces fonds, afin de répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels dans les États de Katsina, Zamfara et Borno.

 

Dans les États concernés, le programme a ciblé 840 ménages en situation d’insécurité alimentaire (soit environ 4.196 personnes), auxquels une aide alimentaire est apportée. Les bénéficiaires ciblés reçoivent chaque mois un transfert de 27.000 nairas sur leur carte bancaire prépayée ou sur la carte SCOPE du PAM, pour l’achat de vivres de leur choix sur les marchés locaux. Ils sont encouragés à acquérir une gamme variée d’aliments nutritifs locaux dans des magasins de leur choix. Les transferts d’argent présentent l’avantage supplémentaire de stimuler les marchés locaux et la production agricole.

 

En vue de prévenir la malnutrition aiguë chez les enfants, au cours des 1.000 premiers jours de leur vie, le programme fournit également une assistance nutritionnelle à ceux âgés de 6 à 23 mois, ainsi qu’aux femmes enceintes et allaitantes issues de ménages vulnérables et en situation d’insécurité alimentaire. Au total, 14.070 enfants et 1.932 femmes enceintes ou allaitantes reçoivent des aliments nutritifs spécialisés dans les trois (3) États couverts par le projet.

 

Outre l’aide alimentaire et nutritionnelle vitale aux familles vulnérables, le PAM utilise également le don de la CEDEAO pour renforcer la résilience des ménages dans les États de Borno, Adamawa, Yobe et Katsina, touchés par le conflit. De plus, le projet permettra de fournir à 603 rapatriés du Cameroun et à des femmes rurales déplacées des fraiseuses et un appui à la formation, afin de les aider à générer des revenus pour soutenir leurs moyens de subsistance.

 

Citations :

 

Madame Sadiya Farouq, Ministre des Affaires humanitaires, de la Gestion des catastrophes et du Développement social :

 

“Ce projet a offert à notre ministère l’occasion de présenter les bonnes pratiques en matière de partenariat et de collaboration dans le cadre d’une intervention humanitaire. Il a également permis au Gouvernement nigérian d’intensifier ses efforts visant à améliorer les conditions d’existence d’un grand nombre de nigérians en situation de vulnérabilité.”

 

CEDEAO : Dr. Siga Fatima Jagne, Commissaire aux Affaires sociales et au Genre, Commission de la CEDEAO :

 

“Conformément au mandat humanitaire de la Commission et suite à la Décision de la cinquantième session ordinaire de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la CEDEAO tenue le 17 décembre 2016, concernant la fourniture d’une aide à la population du nord-est du Nigéria touchée par le terrorisme, la Commission de la CEDEAO, en étroite collaboration avec le Gouvernement du Nigéria et le Programme alimentaire mondial, apporte un soutien humanitaire aux populations dans le besoin au Nigéria et continuera de renforcer la résilience de nos populations afin d’établir dle lien entre l’humanitaire et le développement à travers la région ouest africaine, et d’œuvrer à créer les conditions favorables à l’émergence d’une Communauté prospère.”

 

PAM :

Ronald Sibanda, Représentant et Directeur pays du PAM :

 

“La contribution du gouvernement du Nigeria, à travers la CEDEAO, est intervenue à un moment très critique, où les conflits et l’impact du changement climatique continuent de provoquer la faim dans le pays. Dans ces États touchés, les conflits persistants, les chocs climatiques, la flambée des prix des denrées alimentaires et la baisse du pouvoir d’achat des ménages fragilisent la capacité d’alimentation des populations. Le PAM se félicite de cette contribution qui vient renforcer les efforts visant à fournir aux personnes qui en ont le plus besoin dans les États touchés par le conflit, une aide alimentaire et nutritionnelle vitale et un soutien à l’amélioration des moyens de subsistance”.

 

Note à l’attention des rédacteurs :

#                 #                   #

Le ministère fédéral des Affaires humanitaires, de la Gestion des catastrophes et du Développement social a été créé par le Gouvernement fédéral du Nigeria afin d’apporter une réponse durable à la crise humanitaire au Nigeria et d’institutionnaliser les efforts des gouvernements de tous les Etats en faveur de l’inclusion sociale et de la réponse aux catastrophes et aux crises humanitaires, tout en assurant la coordination indispensable des interventions humanitaires. Conformément à son mandat, le ministère élabore des politiques humanitaires et assure une coordination efficace des interventions humanitaires nationales et internationales, tout en œuvrant à atténuer les effets des catastrophes, ainsi qu’à assurer la préparation et la réponse stratégique aux catastrophes. Il poursuit avec succès la mise en œuvre des différents volets du Programme national d’investissement social (PNIS), dont ont bénéficié et continuent de bénéficier, directement et indirectement, plus de trente millions de Nigérians, ce qui en fait le plus grand programme de protection sociale jamais mis en œuvre au Nigeria, et l’un des plus importants en Afrique.

 

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), créée le 28 mai 1975 par le Traité de Lagos, est une organisation régionale regroupant 15 Etats membres et dont le mandat est de promouvoir l’intégration économique dans tous les domaines d’activité des pays qui la composent. Les Etats membres de la CEDEAO sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cabo-Verde, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, le Niger, le Nigeria, la Sierra Leone, le Sénégal et le Togo. Considérée comme l’un des piliers de la Communauté économique africaine, la CEDEAO a été créée pour promouvoir l’idéal d’autosuffisance collective de ses États membres.

 

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies est la plus grande organisation humanitaire au monde, qui sauve des vies dans les situations d’urgence et qui, à travers l’aide alimentaire, œuvre à construire une voie vers la paix, la stabilité et la prospérité, pour les personnes qui se remettent des effets d’un conflit, d’une catastrophe et de l’impact du changement climatique. Suivez-nous sur Instagram @fmhds_ng et @worldfoodprogramme.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Halima Oyelade, MFAHGCDS/Abuja. Téléphone : +234 806 33 90 420. hoyelade@gmail.com

Godfrey Alozie, CEDEAO, Abuja. Téléphone: +234 803 701 1515. galozie@ecowas.int

Kelechi Onyemaobi, WFP/ Abuja. Téléphone : +234 902 486 7649. kelechi.onyemaobi@wfp.org

 

États membres