Twitter Facebook Youtube
Les Experts en énergie des Etats membres en atelier à Dakar pour adopter le projet de Code Régional de l’Electricité de la CEDEAO

Dakar, (Sénégal), le 14 Septembre 2022. Le Code régional de l’Electricité de la CEDEAO est au centre des discussions d’un atelier qui se tient du 13 au 16 Septembre 2022 à Dakar au Sénégal. Les experts en énergie provenant des Etats membres de la CEDEAO, de l’Union Européenne, de la Direction de l’Energie et des Mines de la CEDEAO, des agences spécialisées de la CEDEAO en charge de l’énergie et de certaines institutions régionales disposent de 4 jours pour adopter le document de projet soumis à leur appréciation.

La cérémonie officielle d’ouverture de cet atelier a été présidée par M. Issa DIONE, Directeur de Cabinet, représentant S.E Madame Aïssatou Sophie GLADIMA, Ministre du Pétrole et des Energies du Sénégal. Après avoir exprimé les gratitudes de son pays à l’endroit de la CEDEAO et de l’Union Européenne, M. DIONE a tenu à décliner les objectifs que le Sénégal s’est fixé à travers le Plan Sénégal Emergent, afin de relever les défis du secteur de l’énergie à travers la nouvelle lettre de politique de développement du secteur.

Le Directeur de Cabinet n’a pas manqué de rappeler qu’au sein de la CEDEAO le secteur de l’énergie fait encore face à d’importants défis structurels. Selon lui, pour faire face à ces défis, la nécessité d’un renforcement du cadre réglementaire s’avère nécessaire afin d’accroître les investissements privés et améliorer l’accès durable des populations à l’électricité. Il a terminé son intervention par cet appel aux participants : « Nous espérons qu’au cours de vos délibérations, qui seront axées sur l’harmonisation des textes et lois régissant les secteurs de l’électricité dans la zone CEDEAO, nous aurons un code de l’électricité régional clair et qui s’accorde aux exigences d’un marché régional et à l’évolution du contexte international. »

Egalement présente à l’ouverture de cet atelier, la Représentante de l’Union Européenne a rappelé l’importance que son institution accorde à ce document indispensable pour relever les défis structurels i qui subsistent dans la région, notamment en ce qui concerne la mise en œuvre des règles permettant un marché unique de l’électricité, un meilleur accès des populations à l’électricité et la mobilisation des capitaux provenant des acteurs du secteur privé.

Représentant le Commissaire Sédiko DOUKA en charge des Infrastructures, Energies et Digitalisation de la CEDEAO, le Directeur de l’Energie et des Mines de la CEDEAO, M. Bayaornibè DABIRE  a d’abord, au nom de S.E Omar Salieu TOURAY, Président de la Commission de la CEDEAO, remercié les autorités sénégalaises pour  les facilités accordées dans le cadre de cette activité, et traduite la gratitude de la CEDEAO à l’endroit de l’Union Européenne pour tout l’appui qu’elle ne cesse d’apporter à la région pour la construction d’un secteur de l’énergie pleinement intégré.

 

Il est ensuite précisé que l’adoption d’un code régional de l’électricité fait partie des activités phares du « Programme d’Amélioration de la Gouvernance du Secteur de l’Energie en Afrique de l’Ouest (AGoSE-AO) », conclu par la Commission de la CEDEAO avec l’Union Européenne dans le cadre du 11ème FED. Ce programme d’un montant de 32 millions d’Euros, vise à améliorer la gouvernance régionale du secteur de l’énergie afin de permettre aux États d’Afrique de l’Ouest d’atteindre les trois objectifs suivants : (1) assurer l’accès universel à des services énergétiques modernes, (2) doubler l’efficacité énergétique pour réduire la consommation totale d’énergie et (3) doubler la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique mondial.

 

Dans son allocution le Directeur de l’Energie et des Mines de la CEDEAO a rappelé que l’équipe de NTU International, chargé de l’élaboration du Code régional de l’électricité a déjà produit les deux livrables attendus de cette activité, à savoir le Rapport de Collecte des données, de Diagnostic et de définition des grandes lignes du Code et le rapport sur le Projet de Code. Le premier rapport sur le projet de Code a fait l’objet de revue à Ouagadougou, en octobre 2021. Les commentaires formulés par les experts ont servi par la suite de base à l’élaboration de la version révisée du projet de Code régional qui fait l’objet des travaux de cet atelier.

 

Tout en rappelant aux participant que l’objectif de cet atelier est de procéder à une revue minutieuse du projet révisé de code afin de s’assurer que ses dispositions s’inscrivent dans une harmonisation des instruments légaux et institutionnels pour une gouvernance améliorée du sous-secteur de l’électricité dans notre région, M. DABIRE les a exhorté à travailler de manière constructive afin qu’un document enrichi soit soumis aux Ministres de la CEDEAO en charge de l’énergie pour validation.

 

Les résultats suivants sont attendus à la fin de cet atelier : la validation de la définition des principes généraux, la validation des articles sur l’organisation et le fonctionnement du secteur de l’énergie électrique en Afrique de l’Ouest, de même que la validation des dispositions et règles techniques relatives à l’électricité.

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram