Twitter Facebook Youtube
Vers la mise en place d’une Agence en charge de l’Education dans l’espace CEDEAO

Lomé, Togo, le 06 septembre 2022. La validation du rapport de l’étude de faisabilité de l’Agence de l’éducation de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est l’objet d’une importante réunion des Experts provenant des Etats membres de l’Organisation, à Lomé au Togo, du 6 au 7 septembre 2022.

Organisée par la Direction de l’Education, de la Science et de la Culture du Département chargé du Développement humain et des Affaires sociales de la Commission de la CEDEAO, cette rencontre est une étape clé dans la mis en la place d’une Agence spécialisée de l’Organisation régionale ouest africaine, qui sera chargée de coordonner l’harmonisation et de la gestion de l’assurance qualité de l’Education dans la région.

 

Procédant au lancement des travaux ce mardi 6 septembre 2022, le Secrétaire Général du ministère des Enseignements Primaire et Secondaire du Togo, M. Emmanuel Barakpété AHIYA, a salué les efforts de la CEDEAO en vue de promouvoir un Environnement Educatif de qualité dans la région par la création d’une Agence dédiée.

le Prof Abdoulaye Maga ( au centre) s’entretenant avec les journalistes (3)

« L’Education est la clé du Développement et c’est d’ailleurs le meilleur investissement à faire pour notre jeunesse… Cet important organe permettra aux pays membres de la CEDEAO d’avoir une compréhension commune des défis en matière d’Education et en même temps de bâtir une stratégie commune afin de les relever. » a déclaré M. Emmanuel Barakpété AHIYA.

 

Intervenant auparavant au nom de Professeur Fatou Sow Sarr, Commissaire en charge du Développement humain et des Affaires sociales de la Commission de la CEDEAO, le Professeur Abdoulaye Maga, Directeur de l’Education, de la Science et de la Culture de la CEDEAO, a apprécié la qualité, l’engagement et la disponibilité des experts et des partenaires ayant fait le déplacement de Lomé.

 

Dans son discours le Prof. Abdoulaye Maga, a affirmé que le rapport de faisabilité d’une Agence régionale de l’Education est une remarquable opportunité pour aussi échanger sur l’harmonisation des systèmes éducatifs mais aussi et surtout de leur qualité conformément au Traité révisé de la CEDEAO et au Protocole sur l’Education et la formation adoptés par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Organisation régionale de l’Afrique de l’Ouest.

G-D Prof Maga, M Emmanuel Barakpété AHIYA, René Soguiyénin Komlan

Le Prof Maga a par ailleurs brossé le tableau actuel des Systèmes éducatifs dans la région qui est caractérisé par leur non-harmonisation et la non-transférabilité des certificats qui constituent un vrai obstacle pour les citoyens de la CEDEAO à traverser les frontières et à chercher un emploi ou des voies pour continuer leurs études. D’où la nécessité d’harmoniser les systèmes éducatifs dans la région pour approfondir l’intégration régionale qui est au cœur des objectifs de la CEDEAO, a-t-il conclu.

 

Notons qu’en raison des obstacles linguistiques et des disparités occasionnés par l’adoption de leur modèle colonial d’éducation, les systèmes éducatifs des États membres de la CEDEAO variaient considérablement. Alors qu’il y a un certain degré d’harmonisation du système éducatif entre les pays francophones de la région de la CEDEAO, avec la création du Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur (CAMES) en 1968 pour harmoniser et coordonner les politiques d’enseignement supérieur dans les 19 pays membres francophones, dont les 8 pays francophones de la CEDEAO, les pays anglophones d’Afrique de l’Ouest disposent déjà d’un système harmonisé d’enseignement secondaire supérieur, qui est entré en vigueur avec la création du Conseil ouest-africain des examens (WAEC) en 1952.

Cependant, plusieurs forces poussent le secteur de l’éducation à rechercher l’intégration régionale notamment les économies d’échelle, atteindre un plus grand nombre d’apprenants servis, mettre en commun les forces et l’expertise nationales, attirer un partenariat mondial renforcé, améliorer la notation et la reconnaissance mondiales, et atteindre des objectifs socioéconomiques complémentaires, en particulier, ceux qui sont liés à la coopération et à l’intégration régionales.

A terme, l’Agence apportera aussi, entre autres, une contribution significative au mandat du Secteur de l’éducation de la CEDEAO qui est d’assurer l’accès à une éducation et à une formation de qualité par l’harmonisation des politiques et des programmes d’éducation afin de renforcer le capital humain et de promouvoir la mobilité des étudiants et de la main-d’œuvre en Afrique de l’Ouest.

Photos


Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram