Twitter Facebook Youtube
Réunion de lancement du groupe de travail d’analyse et de planification conjointes des interventions (JARP)

Réunion de lancement du groupe de travail d’analyse et de planification conjointes des interventions (JARP) : la CEDEAO veut combler les fossés en termes d’alerte précoce et d’intervention rapide

Le 25 août 2022, la direction de l’alerte précoce de la CEDEAO a procédé au lancement du groupe de travail l’analyse et la planification conjointes des interventions (JARP). La réunion de lancement a dans la salle de veille de la direction, avec l’appui du projet Reacting to Early Warning and Response Data  in West Africa II (REWARD II) de l’agence des États-Unis pour le développement international (USAID).

 

Dirigée par S. E. Madame Damtien L. Tchintchibidja, la Vice-présidente de la Commission de la CEDEAO, la réunion a permis de délibérer sur le renforcement des liens entre les efforts aux niveaux décentralisés, nationaux et régionaux en matière d’alerte précoce et d’intervention rapide d’une part, et l’harmonisation des domaines d’intervention prioritaires dans la région, d’autre part.

 

La réunion a également permis de procéder à la remise officielle de tous les produits et processus du programme REWARD de l’USAID à la CEDEAO, et de présenter officiellement le prix Telly décerné pour le documentaire relatif à l’évaluations de la vulnérabilité des risques pays de la CEDEAO qui a remporté le prix d’argent, dépassant 93% des participants à la compétition et plaçant la CEDEAO aux côtés d’autres lauréats de prix d’argent tels que ESPN, Univision, Boston Globe et Google.

 

Dans son allocution d’ouverture, la Vice-présidente a exprimé sa gratitude à l’USAID au nom du Président de la Commission de la CEDEAO, pour l’appui financier et technique à l’institution ouest-africaine à travers les projets REWARD et REWARD II de l’USAID. « Le compendium JARP, les rapports et le manuel d’évaluation des risques et de la vulnérabilité des pays, l’indice de sécurité humaine et un important renforcement des capacités font partie des réalisations concrètes des projets REWARD et REWARD II au cours des sept dernières années. Ces réalisations ont permis à la direction de l’alerte précoce et la CEDEAO dans son ensemble, de s’outiller de processus, d’instruments et d’une méthodologie exceptionnels en matière d’alerte précoce et d’intervention rapide », a déclaré la Vice-président.

Dans son allocution, Madame Ina Pislaru, la conseillère principale en gouvernance régionale de l’USAID pour l’Afrique de l’Ouest, a félicité l’équipe de Management et le personnel de la CEDEAO pour avoir assuré un leadership solide tout au long de la mise en œuvre des projets REWARD et REWARD II. « Avec les outils d’alerte précoce/d’intervention rapide et les processus collaboratifs que la CEDEAO a développés et appliqués avec l’appui de l’USAID en vue de combler le fossé entre l’alerte précoce et la réponse, nous sommes convaincus que l’architecture de paix et de sécurité de la CEDEAO a été renforcée pour continuer d’évoluer dans la dynamique d’une programmation de consolidation de la paix reposant sur les données sur le continent », a affirmé Mme Pislaru.

 

Lors de la remise officielle du prix Telly à la CEDEAO au nom du projet REWARD de l’USAID, Alimou Diallo, le chef d’équipe de REWARD II a souligné l’importance du prix en déclarant que « Vos acquis dans le cadre de ce projet ont été d’une envergure mondiale et reconnus par un organisme indépendant grâce à ce Prix ». Le directeur de l’alerte précoce de la Commission de la CEDEAO, Dr Lat Gueye Abdou, dans son allocution, a réitéré l’engagement de la direction à fournir des informations pertinentes sur la sécurité humaine par le biais d’évaluations et d’analyses d’alerte précoce fondées sur des données.

 

Conformément à l’objectif principal du groupe de travail JARP qui est de renforcer la collaboration entre les parties prenantes dans le domaine de l’alerte précoce et de la réponse rapide, la réunion a connu la participation de divers acteurs au nombre desquels se trouvent des  membres du personnel de la Commission, notamment le directeur des affaires politiques (Dr Remi Ajibewa), la directrice des affaires humanitaires et sociales (Dr Sintiki Ugbe), le Directeur du Maintien de la Paix et de la Sécurité Régionale, (Dr Cyriaque Agnekethom), ainsi que des représentants des directions de la libre circulation. Parmi les autres participants se trouvaient des représentants de WANEP, des centres nationaux de coordination du mécanisme d’alerte précoce et d’intervention rapide (NCCRM), des centres d’excellence de la CEDEAO, de l’institut nigérian pour la paix et la résolution des conflits et de l’Agence nationale de recherche et de développement spatial (NARSDA) du Nigeria.

 

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram