Twitter Facebook Youtube
La CEDEAO lance officiellement les activités de son Projet Régional d’Accès à l’Électricité hors Réseau (ROGEAP) en Gambie et en Côte d’Ivoire.

Abidjan, (Cote d’Ivoire), le 04 Août 2022. Les acteurs du secteur des énergies renouvelables de la Gambie et de la Cote d’Ivoire ont participé aux lancements officiels des activités du Projet Régional d’Accès à l’Électricité hors Réseau (ROGEAP).  Ces lancements se sont respectivement déroulés le mercredi 03 Août à Banjul en Gambie et le jeudi 04 Août à Abidjan en Côte d’Ivoire en présence des experts des Ministères en charge de l’Energie, des parties prenantes des secteurs privé et public y compris les organisations de la société civile, les ONGs, les médias et les Banques commerciales de la Gambie et de la Cote d’Ivoire.

L’objectif principal de ces deux ateliers était de présenter d’une part la nouvelle structuration du projet ROGEAP aux acteurs concernés et de les sensibiliser d’autre part à la mise en place du cadre politique au développement des technologies solaires et du marché des Systèmes PV Hors Réseau respectivement en Gambie et en Côte d’Ivoire.

 

A Banjul, les travaux de l’atelier de lancement du Projet Régional d’Accès à l’Électricité hors Réseau (ROGEAP) en Gambie ont été lancés par M. Alhagie Manjang, Deputy Permanent Secretary du Ministry of Petroleum and Energy en présence de M. Elhadji Sylla, Conseiller Principal du ROGEAP, représentant le Commissaire Sédiko Douka en charge des infrastructures, énergie et digitalisation de la CEDEAO.

A Abidjan, les travaux de l’atelier en Côte d’Ivoire ont été présidés par M. Pacôme N’guessan N’Cho, Directeur de l’électrification rurale, représentant le Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie en présence de Madame Sandra Folquet, Directrice du Bureau National de la CEDEAO en Côte d’Ivoire et M. Arnaud Ba Kouadio, Expert Suivi-Evaluation du ROGEAP, représentant le Commissaire Sédiko Douka en charge des infrastructures, énergie et digitalisation de la CEDEAO.

 

Pour rappel, le ROGEAP a pour objectif d’accroître l’accès aux services d’électricité durable dans les 15 États membres de la CEDEAO et 4 autres pays africains (Mauritanie, Centrafrique, Tchad et le Cameroun) pour les ménages, les entreprises commerciales et les infrastructures communautaires publiques de santé et de l’éducation par des systèmes solaires. D’un montant de 338,7 millions USD, le projet est financé par la Banque mondiale, le Fonds de Technologie Propre (CTF) et la Coopération néerlandaise (DGIS).

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram