Twitter Facebook Youtube
Promotion de l’accès à l’électricité hors-réseau en Afrique subsaharienne : le Projet ROGEAP de la CEDEAO lance officiellement ses activités au Nigéria.

Le Projet Régional d’Accès à l’Électricité hors Réseau (ROGEAP) a officiellement lancé ce mardi 19 juillet 2022 à Abuja, le démarrage de ses activités au Nigéria. C’était au cours d’un atelier dont les travaux ont connu la participation des représentants de la Commission de la CEDEAO, du Ministère en charge de l’Energie du Nigéria et les parties prenantes des secteurs privé et public y compris les organisations de la société civile, les ONGs et les Banques commerciales.

L’objectif principal de cet atelier était de présenter d’une part la nouvelle structuration du projet ROGEAP aux acteurs concernés et de les mobiliser d’autre part pour leur participation active à la réussite de cette initiative au Nigéria. De façon spécifique, les participants ont entre autres au cours de cet atelier, débattu de la situation des systèmes solaires autonomes; du cadre institutionnel et réglementaire du secteur des systèmes solaires autonomes au Nigéria, des activités planifiées dans le cadre du projet ROGEAP, de l’implication des entreprises privées dans l’électrification des infrastructures et établissements publics et enfin de l’identification des besoins en assistance technique pour les acteurs clés au Nigéria.

 

Les participants à cet atelier proviennent du Ministère de l’énergie au Nigéria, des institutions financières, des institutions de partenaires financiers et techniques, de la société civile, du secteur privé et des médias. Les travaux ont officiellement été lancés par Engr. Aliyu D. ABUBAKAR, le Directeur par intérim des Énergies Rurales et Renouvelables, représentant le Ministre des Énergies du Nigéria en présence de M. SYLLA Elhadji, le Conseiller Principal du Projet ROGEAP, représentant le Commissaire Sédiko DOUKA en charge des Infrastructures, de l’Energie et de la Digitalisation de la CEDEAO.

 

Intervenant au nom du nouveau Président de la Commission de la CEDEAO, S.E Oumar A. TOURAY, le Conseiller Principal du ROGEAP et représentant du Commissaire en charge de l’Energie est revenu sur les principaux objectifs et cibles du projet, avant d’exhorter les acteurs présents à soutenir la mise en œuvre du projet au Nigéria. « L’objectif visé par la CEDEAO et de ses partenaires à travers le ROGEAP est d’aider les États membres à mettre en place un cadre favorable pour développer le marché de l’énergie solaire hors réseau et de promouvoir l’accès à ce type d’énergie par une meilleure participation et financement du secteur privé » a précisé M. SYLLA.

 

Présidant cette session au nom de son Ministre de tutelle, le Directeur par intérim des Énergies rurales et renouvelables du Nigéria a rappelé que le niveau de développement durable ne peut être atteint dans nos États sans un approvisionnement énergétique adéquat. « Les énergies renouvelables sont localement disponibles et peuvent être utilisées à des fins de fourniture d’électricité. Cela contribue à réduire la dépendance aux combustibles fossiles importés, améliorant ainsi la sécurité énergétique nationale, la réduction des factures d’importation de pétrole et la réduction de la pauvreté. Le projet ROGEAP a été conçu pour fournir toutes ces solutions pour améliorer les conditions de vie de notre population » a ajouté Engr. ABUBAKAR, avant de déclarer officiellement lancés les travaux de cet atelier.

 

Plusieurs présentations ont été faites au cours de cet atelier notamment sur la politique nationale et la réglementation du secteur hors réseau, l’état des lieux de l’électrification, des projets et programmes dans le domaine des systèmes solaires hors réseau au Nigéria. Les participants ont ensuite été divisés en deux groupes de travaux pratiques. Le premier groupe sur la thématique : « politique, normes, standards et taxation des produits solaires photovoltaïques hors réseau » pour identifier les barrières institutionnelles au niveau politique et réglementaire ; et proposer des pistes en vue de l’élaboration des normes et standards pour les systèmes solaires photovoltaïques hors réseau et la mise en place d’un cadre incitatif à travers l’exonération des produits hors réseau.

 

Le deuxième groupe a porté sur la thématique : « Entreprises privées et institutions financières pour identifier les obstacles à l’investissement privé dans le secteur de l’électrification hors réseau (kits solaires photovoltaïques autonomes), les difficultés des secteurs privés à accéder au financement auprès des institutions financières (banques commerciales et institutions de microfinance) et les besoins d’assistance technique.

 

À l’issue de cet atelier, les participants ont formulé plusieurs recommandations dont : (i) l’amélioration du cadre institutionnel du secteur de l’énergie au Nigéria en y intégrant des dispositions légales  et incitatives sur le hors réseau, (ii) la mise en place de normes de qualité pour protéger le marché du hors réseau, (ii) le renforcement du capital humain et le soutien au développement de l’industrie locale et (iv) l’accès au financement pour le secteur privés sous forme de crédit à des taux réduits.

 

Pour rappel, le ROGEAP a pour objectif d’accroître l’accès aux services d’électricité durable dans les 15 États membres de la CEDEAO et 4 autres pays africains (Mauritanie, Centrafrique, Tchad et le Cameroun) pour les ménages, les entreprises commerciales et les infrastructures communautaires publiques de santé et de l’éducation par des systèmes solaires. D’un montant de 338,7 millions USD, le projet est financé par la Banque mondiale, le Fonds de Technologie Propre (CTF) et la Coopération néerlandaise (DGIS).

 

Après l’étape du Nigéria, l’atelier national de lancement du projet ROGEAP sera également organisé dans les semaines à venir dans les 18 autres États membres concernés par sa mise en œuvre.

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram