Twitter Facebook Youtube
Mieux outillés sur les techniques d’écoute et d’accompagnement des enfants victimes de violation de leurs droits, les gestionnaires des centres d’accueil des 6 pays du PAPEV repartent satisfaits de Bissau.

Après 3 jours d’échanges sur les nouvelles techniques et approches d’écoute et d’accompagnement des enfants victimes de violation de leurs droits, la formation des gestionnaires des Centres d’accueil a pris fin ce jeudi 30 juin 2022 à Bissau en Guinée Bissau. Entre autres recommandations à l’issue de cet atelier régional de renforcement de capacités organisé par la Commission de la CEDEAO, par le biais de son Centre pour le Développement du Genre (CCDG), en partenariat avec le Bureau Régional de l’Afrique de l’Ouest du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (BRAO-HCDH), les participants ont souhaité la mise en place d’un cadre de formation continuelle à leur attention, de même que la création d’une plateforme d’échanges permanente.

 

En marge du partage d’expériences et la formation sur la thématique de l’écoute et de l’accompagnement psychosociale et juridique des enfants placés dans un centre d’accueil dispensée par le Professeur Serigne Mor Mbaye, Expert international en psychologie clinique et Directeur du CEGID, le Centre de Guidance Infantile Familiale, les participants ont également effectué une visite de terrain dans la soirée du mercredi 29 juin. L’instant de la visite des installations et du cadre de vie des enfants du centre AMIC de Bissau a été une opportunité pour les participants qui ont pu faire quelques exercices pratiques de terrain.

 

La fin de cet atelier régional a été marquée par une cérémonie de clôture. Tour à tour, les intervenants ont exprimé leur satisfécit à l’issue de ces 3 jours de rencontre. S’exprimant en premier, M. Léonie Gomez, Président du Parlement National des Enfants de la Guinée Bissau, a remercié les partenaires pour tout ce qui est fait en faveur de la protection des droits des enfants en Afrique de l’Ouest.

 

Après avoir remercié les autorités bissau-guinéennes et les partenaires au nom du Président de la Commission de la CEDEAO, M. Awudu Ahmed GUMAH, assurant l’intérim de la Direction Générale du CCDG et intervenant au nom de la Commissaire Siga Fatima JAGNE en charge des Affaires Sociales et du Genre de la CEDEAO, a reconnu la pertinence et la portée des thèmes développés par le Professeur Serigne Mor Mbaye. Il a également souhaité que cette formation soit répliquée sur le terrain auprès des autres acteurs impliqués dans la gestion des centres d’accueil.

 

Quant à Madame Aminata KEBE, Spécialiste des droits de l’Homme au HCDH et Coordonnateur Régional du PAPEV, intervenant au nom de M. André ORI, le Représentant Régional du BRAO-HCDH, a exprimé son satisfecit pour la tenue de cet atelier qui est l’une des principales recommandations issues de la Réunion de Haut Niveau des Ministres en charge de la protection des Enfants qui s’était tenue en Mai 2022 à Banjul en Gambie, en vue de l’harmonisation des normes relatives à la mobilité transfrontalières des enfants en Afrique de l’Ouest.

 

Avant de clôturer cet atelier au nom de la Ministre de la Femme, de la Famille et de la Solidarité Sociale de la Guinée Bissau, Madame Florence CORREIA, Directrice de l’Institut Femmes et Enfants, a surtout remercié la CEDEAO et le HCDH pour la tenue de cette activité qui vient renforcer les connaissances et aptitudes des gestionnaires des centres d’accueil des enfants. Elle a également fait un plaidoyer à l’endroit des partenaires sur deux points essentiels : d’abord, la nécessité d’une augmentation de l’assiette financière réservée aux programmes sur les enfants et d’autre part, une prise en compte de certaines problématiques liées aux femmes par le PAPEV.

 

Financé par l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS), le PAPEV est exécuté en partenariat avec les gouvernements des six pays bénéficiaires : Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Niger et Sénégal.

 

Le PAPEV vise à accompagner les Etats dans leurs efforts de promotion et protection des droits de l’enfant à travers la mise en œuvre des recommandations des mécanismes internationaux et régionaux de protection des droits de l’enfant et la promotion d’un environnement sécuritaire et juste pour les enfants victimes de violation de leurs droits grâce à leur prise en charge juridique, judiciaire et sociale.

 

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram