Twitter Facebook Youtube
Atelier de Plaidoyer et de sensibilisation des parties prenantes du Niger sur le cadre communautaire de la concurrence et l’Autorité Régionale de la Concurrence de la CEDEAO (ARCC).

Niamey, le 22 juin 2022 : En collaboration avec les Ministères du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes, l’Autorité Régionale de la Concurrence de la CEDEAO (ARCC) a organisé le 22 juin 2022 à l’hôtel Terminus à Niamey en République du Niger, un atelier de plaidoyer et de sensibilisation des acteurs nationaux de la concurrence. Cet atelier qui a réuni les experts des Ministères du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes, de l’Economie et du Budget, des autorités nationales de régulation sectorielle, des agences sectorielles, de la Chambre de Commerce et d’Industrie, des opérateurs du secteur privé, des associations d’entreprises, des associations de consommateurs, de la société civile, etc., avait pour objectifs d’informer les parties prenantes nigériennes de l’existence de l’ARCC, de sensibiliser le Gouvernement sur la nécessité d’internaliser les Actes additionnels de la CEDEAO sur la concurrence et de préparer les esprits des acteurs sur les prochaines interventions de l’ARCC.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par deux (2) interventions à savoir celle de Dr. Yaouza OURO-SAMA, Chef de Division Juridique, Enquête, Conformité et Application de la Loi auprès de l’ARCC et celle de S.E. Mme Salmou GOUROUZA, Ministre de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes, représentant le Ministre du Commerce.

 

Prenant en premier la parole, Dr. Yaouza OURO-SAMA, après avoir souhaité la bienvenue aux participants, a, au nom du Président de la Commission, S.E.M. Jean Claude Kassi Brou, exprimé sa reconnaissance aux autorités nigériennes pour la tenue de l’atelier de plaidoyer au Niger, ainsi que les participants pour leur présence. Il a rappelé le contexte régional, continental et mondial du commerce caractérisé par la pandémie de la Covid 19 et les effets de la crise entre la Russie et l’Ukraine et indiqué que dans le cadre des négociations sur la concurrence au niveau de la ZLECAF, l’ARCC entend poursuivre son rôle d’assistance, de conseil et de coordination des positions des Etats membres de la CEDEAO en vue de dégager une position commune sur le cadre continental de la concurrence.

Félicitant le Niger pour la présence régulière de ses représentants à toutes les réunions du Comité Consultatif de la Concurrence de l’ARCC, Dr. OURO-SAMA a noté que l’adoption et la mise en œuvre du Protocole de la ZLECAF sur la concurrence seront une occasion de mise à niveau des compétences des experts des Etats membres. Il a par la suite appelé les parties prenantes à œuvrer au développement de la culture de la concurrence avant de préciser que l’adoption des amendements du cadre régional de la concurrence et les instruments d’opérationnalisation de l’ARCC est intervenue en décembre 2021 et que leur mise en œuvre ne saurait tarder. Il a enfin exhorté les acteurs nationaux à s’approprier le cadre régional de la concurrence et à faciliter sa mise en œuvre à travers l’implication de toutes les parties prenantes.

 

S.E. Mme Salmou GOUROUZA, après avoir souhaité la bienvenue aux participants, a exprimé son plaisir de voir l’atelier se tenir à Niamey, carrefour de l’hospitalité de la région. Après avoir remercié le Commissaire Commerce, Douanes et Libre Circulation des Personnes de la Commission de la CEDEAO pour les efforts qui ont abouti à l’adoption des textes juridiques sur le cadre régional de la concurrence, Madame GOUROUZA a rappelé les conséquences de la crise sanitaire de la Covid 19 avant d’appeler à la promotion de la culture de la concurrence.

 

Elle a par la suite rappelé les objectifs du Traité Révisé de la CEDEAO avant de préciser ceux de la loi nationale du 22 novembre 2019 sur la concurrence. Elle a enfin indiqué la nécessité de veiller au renforcement des capacités, au développement des chaînes de valeur, à l’ouverture des marchés et à l’amélioration de la compétitivité, avant de déclarer ouvert l’atelier de plaidoyer et de sensibilisation du cadre régional de la concurrence de la CEDEAO.

 

Quatre (4) présentations ont suivi la cérémonie d’ouverture. La première présentation a porté sur le cadre régional de la concurrence de la CEDEAO, sur l’ARCC, son mandat, ses fonctions et pouvoirs, ses actions et les perspectives d’avenir. La 2ème présentation a porté sur le projet de Protocole de la concurrence de la ZLECAF, la 3ème sur le régime de la concurrence et de la protection des consommateurs au Niger et enfin la 4ème sur le commerce transfrontalier avec les partenaires commerciaux au sein de l’espace CEDEAO. Ces présentations ont été suivies des discussions.

 

A la suite des discussions en plénière, les participants ont été répartis en trois (3) groupes. Chacun de ces groupes a pu travailler sur un thème en vue de faire des recommandations pour assurer l’internalisation et la mise en œuvre des règles communautaires de la concurrence en au Niger.

 

Enfin, en vue d’établir des espaces d’échanges et de collaboration avec l’ensemble des parties prenantes, les représentants de l’ARCC ont prévu d’organiser, le 23 juin 2022, des réunions bilatérales avec un certain nombre d’acteurs nationaux dont notamment les Ministères du Commerce, de l’Industrie, de l’Agriculture, les associations de consommateurs, ainsi que le Syndicat des importateurs et des exportateurs. Cette série de réunion permettra de mieux cerner le cadre institutionnel de la concurrence au Niger et les possibilités de collaboration avec ces principaux acteurs.

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram