Twitter Facebook Youtube
Signature d’accords de partenariat entre le Secrétariat General de l’EEEOA/WAPP et trois (3) Universités et Grandes Ecoles des pays de l’Afrique de l’Ouest

Signature d’accords de partenariat entre le Secrétariat General de l’EEEOA/WAPP et les Universités et grandes écoles : un pas de plus vers le renforcement des compétences des acteurs du secteur électrique ouest africain.

Photo de groupe

Le Secrétariat Général du Système d’Echanges d’Energie Electrique Ouest Africain (EEEOA/WAPP) a signé ce lundi 12 Juin 2022 à Cotonou au Bénin, des Accords-Cadres de collaboration avec trois (3) Universités et Grandes Ecoles des pays de l’Afrique de l’Ouest. L’objet des Accords-Cadres est d’améliorer le dialogue entre le milieu universitaire et le secteur électrique en Afrique de l’Ouest. Les Institutions universitaires signataires des Accords-Cadres sont : L’université Nsukka (UNN) du Nigéria, l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (Institut 2iE) de Ouagadougou au Burkina Faso et l’Institut Supérieur de Génie Electrique du Burkina Faso (ISGE-BF).

 

Ont participé à cet événement le Secrétaire Général de l’EEEOA, M. Siengui A. KI ainsi que les délégations des trois institutions conduites respectivement par le Vice-Chancellor de l’UNN, Prof. Arizechukwu IGWE, le Directeur Général de l’Institut 2iE, Prof. El Hadji Bamba DIAW et le Directeur Général de ISGE-BF, M. Innocent COMPAORE.

Ces accords constituent une des réponses aux pistes d’actions issues de l’étude sur la Revue des compétences du sous-secteur de l’électricité en Afrique de l’Ouest initiée en 2020 par le Secrétariat Général de l’EEEOA. Cette étude a révélé qu’il existe une inadéquation entre l’offre de formations et les besoins de compétences dans le secteur électrique ainsi que l’absence d’un cadre de concertation entre les acteurs de l’industrie électrique et le monde universitaire et scientifique.

Il faut noter par ailleurs que l’objectif ultime visé par ces partenariats stratégiques est de faciliter le développement des compétences techniques et managériales des acteurs du secteur électrique, ainsi que la promotion des projets communs d’innovation et de recherche dans le domaine de l’électricité en Afrique de l’Ouest. C’est à cet effet que le Conseil Exécutif de l’EEEOA a, dans une résolution, instruit le Secrétariat Général de l’EEEOA de signer ces accords de partenariat.

(De gauche à droite) Prof. El Hadji Bamba DIAW, Prof. Charles Arizechukwu IGWE, M. Siengui A. KI et M. Innocent COMPAORE

Les orientations stratégiques de ces Accords-Cadres sont basées sur les principes de solidarité et de responsabilité, de l’intérêt partagé, du respect mutuel, de la transparence et de la pérennité dans la mise en œuvre de projets de formation et de recherche en commun tels que : le soutien dans la formation, les stages d’étudiants et partenaires académiques et scientifique, ainsi que le renforcement de capacités du personnel de l’EEEOA et des sociétés membres.

 

Enfin, l’EEEOA et les Partenaires Académiques et Scientifiques se sont engagés à participer conjointement à la rédaction, à l’exécution, au suivi et à l’évaluation des projets de renforcement de capacités, de recherche scientifique, et de développement dans le domaine de la Production, du Transport, de la Distribution et du Marché de l’énergie électrique dans les pays de la CEDEAO, ainsi que les domaines d’intérêt commun.

 

Le présent événement, que nous osons qualifier d’historique, est un pas de plus vers le renforcement des capacités du secteur de l’énergie ouest africain en droite ligne avec la politique d’intégration de l’EEEOA visant à l’édification d’un marché régional de l’électricité à même de fournir une énergie électrique fiable et à un prix compétitif aux populations de la CEDEAO.

 

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram