Twitter Facebook Youtube
La Commission de la CEDEAO et la Banque mondiale échangent sur le projet d’identification unique pour l’intégration régionale et l’inclusion en Afrique de l’Ouest (WURI)

Abuja, Nigeria, le 31 mai 2022. La Direction de la Libre Circulation et des Migrations et la Banque Mondiale se sont réunis en session de travail les 23 et 24 mai 2022 à la Commission de la CEDEAO à Abuja pour faire le point sur l’état de la mise en œuvre de la subvention de 5 millions de dollars US accordée à la CEDEAO dans le cadre du projet WURI et pour adopter des mesures visant à accélérer la mise en œuvre du projet.

The Panel of the meeting

Il s’agissait pour la CEDEAO de faire le point des actions entreprises par l’Unité d’exécution du projet (PIU) depuis sa prise de fonction en janvier 2022. Parmi celles-ci, il convient de noter l’élaboration du Manuel d’exécution du projet (PIM) et de certains termes de référence et documents de réunion qui nécessitaient l’approbation de la Banque mondiale pour démarrer rapidement les activités.

Les points forts de la réunion ont été les discussions sur les voies possibles vers l’interopérabilité des systèmes d’identité de base. Les deux parties ont envisagé l’adoption par les États Membres mettant en œuvre le projet WURI d’instruments de coopération non contraignants, tels que des protocoles d’accord, pour permettre la fusion de systèmes en cours de conception, tandis que la Commission engage les États Membres dans des dialogues qui donneront la priorité à l’adoption d’un caractère régional à l’initiative.

Le Directeur de la Libre Circulation et de la Migration, M. Albert SIAW-BOATENG, a souligné l’importance d’éviter une multitude de cartes d’identité régionales, étant donné l’existence de la carte d’identité biométrique nationale de la CEDEAO (ENBIC) et de la carte brune. Il a recommandé que les champs de spécification technique de l’ID WURI soient liés à l’ENBIC et a informé des efforts en cours pour harmoniser les permis de conduire des États membres. Il a également souligné les efforts déployés par des États Membres similaires pour relier leurs régimes d’identification nationaux à l’ENBIC, car les deux servent des objectifs plus larges.

En outre, la réunion est parvenue à un consensus sur la nécessité d’adopter un cadre de gouvernance qui reflète le partenariat et la coopération de toutes les entités concernées, et dans lequel la Commission joue un rôle de premier plan dans la coordination des États Membres. Cette réunion, que les deux parties ont qualifiée d’opportune et de bénéfique, a débouché sur des recommandations majeures qui, si elles sont mises en œuvre sans délai, permettront d’obtenir des résultats prometteurs en orientant le programme WURI vers la réalisation de ses objectifs de développement.

Pour rappel, le projet WURI est un partenariat entre la CEDEAO et la Banque mondiale qui met en œuvre un programme adaptatif multi-phases ayant pour objectif d’augmenter le nombre de personnes dans les États Membres participants qui disposent d’une preuve d’identité unique reconnue par le gouvernement et qui leur permet d’accéder aux différents services. La Commission pilote des engagements régionaux visant à faciliter l’interopérabilité et la reconnaissance mutuelle des systèmes d’identification fondamentaux pour l’accès aux services dans les États Membres participants.

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram