Twitter Facebook Youtube
COP 15 à Abidjan : la Commission de la Cedeao prend part aux discussions sur la lutte contre la désertification et la sécheresse, la dégradation des terres.

Du 9 au 20 mai 2022, la Commission de la Cedeao prendra part à la 15ième Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification qui se tiendra au Sofitel Hôtel Ivoire à Abidjan, en Côte d’Ivoire sous le thème « Terres, Vie, Patrimoine : d’un monde précaire vers un avenir prospère”. Cette importante rencontre est un moment clé dans la lutte contre la désertification, la dégradation des terres et la sécheresse qui fait suite à la COP 14 à New Delhi en Inde en 2019.

 

Ce sont plus de 5000 experts et hommes politiques venant des 197 pays-parties à ladite Convention, à travers le monde, qui sont attendus à cette conférence pour tenter d’élaborer des solutions face à l’appauvrissement des sols cultivables. La délégation de la Cedeao sera conduite par Son Excellence Monsieur Jean Claude Kassi Brou, Président de la Commission de la Cedeao. Il sera assisté par Monsieur Sékou Sangaré, Commissaire en charge de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources en Eau et par Mme Fanta Cissé, Représentante résidente de la Cedeao en Côte d’Ivoire.

 

Le Sommet des chefs d’État et de gouvernement qui se tiendra le 9 mai 2022 à l’invitation du Président ivoirien, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara devra lancer l’Initiative d’Abidjan pour mettre d’urgence en œuvre des solutions concrètes face à la désertification et à la sécheresse. Les discussions, en parallèles autour de tables rondes ministérielles/de haut niveau se concentreront sur les sujets suivants : (i) droits, récompenses et responsabilités : l’avenir de la gestion des terres, (ii) restauration des terres : une voie vers un redressement durable post-pandémie, (iii) la grande sécheresse : de la catastrophe à la résilience à la sécheresse, (iv) la régénération des terres : le rôle des jeunes dans l’élaboration d’un programme foncier durable et (v) l’utilisation des terres à l’épreuve du temps : l’évolution des modes de production et de consommation.

 

En Afrique de l’Ouest, la FAO indique que le désert se déplace à un rythme annuel de 5 km dans les zones semi-arides. C’est une véritable menace qui conduit bien souvent les populations des zones rurales à se ruer vers les zones urbaines face à la rareté des terres cultivables. Tout au long de la Conférence, les experts de la Cedeao siégeront dans plusieurs autres sessions parallèles et panels sur diverses thématiques afin de tirer profit des meilleures pratiques et recommandations en termes de réduction de l’avancée du désert et ce, particulièrement en Afrique de l’Ouest.

Cette COP se penchera par ailleurs, sur l’impact des crises des « 4 C » – climatique, Covid-19, conflits et coups d’État – sur l’avancée de la désertification et surtout, sur leur rôle dans la baisse de la productivité agricole en milieu rural.

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram
Evénements à venir

Recrutement d’un Assistant Spécialiste en Passation des Marchés
19 Mai 2022 - 25 Mai 2022 [Abuja, Nigeria]

Recrutement d’un assistant senior de projet
19 Mai 2022 - 25 Mai 2022 [Abuja, Nigeria]