Twitter Facebook Youtube
Formation régionale sur le cadre d’inspection et de suivi des véhicules d’occasion importés dans la région CEDEAO

En collaboration avec le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable de la République de Côte d’Ivoire et le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, la Commission de la CEDEAO, à travers sa Direction de l’Environnement et des Ressources Naturelles, a organisé, du mardi 12 au jeudi 14 avril 2022, à Abidjan, une formation régionale sur le cadre d’inspection et de suivi des véhicules d’occasion importés dans la région CEDEAO.

Cette rencontre a enregistré la participation des experts des Etats Membres de la CEDEAO, du Kenya, de l’Afrique du Sud, du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), des Commissions Economiques des Nations Unies pour l’Europe (UNECE) et pour l’Afrique (UNECA), ainsi que le Staff des Directions en charge de l’Environnement, des Transports et de l’Energie. Cette activité s’inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre de la directive régionale C/Dir.2/9/2020 relative aux limites d’émission des véhicules légers, lourds, engins à 2, 3 et 4 roues, adoptée en septembre 2020 par la CEDEAO.

L’atelier a été introduit par M. KOFFI Y. Bernard, Chef de la Division Environnement et Changement climatique. Celui-ci a rappelé l’objectif de l’atelier qui est de renforcer les capacités des agents des structures spécialisées des secteurs de l’Environnement et des Transports des Etats membres pour s’approprier un ensemble d’outils afin de s’assurer que seuls les véhicules d’occasion répondant aux normes minimales de sécurité et d’environnement seront importés dans la région. La cérémonie d’ouverture a été marquée par trois allocutions : celle du Représentant-Résident de la CEDEAO, Mme l’Ambassadeur Fanta CISSE, celle de Mme Jane AKUMU Charge de Programme Transport Durable au PNUE et celle de M. Parfait KOUADIO, Directeur de Cabinet, représentant le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable de Côte d’Ivoire.

Dans son allocution, Mme CISSE a d’abord remercié le Gouvernement ivoirien pour avoir accepté d’abriter cet important atelier. Elle a ensuite appelé l’attention des participants sur les pressions diverses que subit l’environnement urbain, notamment la pollution de l’air dont le secteur du transport est l’un des principaux vecteurs. Puis, elle a souligné l’utilité de la formation pour une application effective de la Directive régionale C/Dir. 2/9/2020. A cet égard, elle a félicité la Côte d’Ivoire pour les dispositions déjà prises notamment la limitation de l’âge des véhicules légers à 5 ans et de 10 ans pour les camions, cars et autres véhicules de plus de 9 places ainsi que les installations d’inspection en place. Elle a enfin exhorté les participants à être assidus afin de contribuer à un transport sécurisé et moins polluant dans la région, remercié le PNUE pour son appui et les autres partenaires pour leur présence.

A son tour, Mme Jane AKUMU a tout d’abord remercié la CEDEAO pour son soutien aux initiatives en faveur d’une mobilité moins polluante dans la région en se référant à la directive sur les spécifications de carburant C/Dir.1/9/2020 et celle sur les limites d’émission C/Dir.2/9/2020 ainsi que la feuille de route régionale sur les économies de carburant. Elle a ensuite rappelé les actions engagées par le PNUE dans le cadre de son assistance aux Communautés économiques régionales et aux Etats pour l’amélioration de la qualité de l’air notamment à travers le projet « Des véhicules plus sûrs et moins polluants pour l’Afrique », et remercié les principaux partenaires dont l’UNECA, l’UNECE, l’Union Africaine, le CITA, le Comité International d’Inspection des Véhicules Automobiles et la FIA.

Prenant la parole, Monsieur KOUADIO Parfait a d’abord remercié le Président de la Commission de la CEDEAO pour l’assistance aux Etats membres en vue d’un meilleur cadre de vie et les autres partenaires présents pour leurs appuis multiformes. Il a ensuite souligné la nécessité de réguler le secteur du transport par la mise à niveau des politiques et règlementations en vigueur dans les Etats, afin de promouvoir une mobilité plus propre et plus sûre dans l’espace CEDEAO. Il a enfin exprimé le soutien de la Côte d’Ivoire à cette initiative et déclaré ouvert l’atelier.

Plusieurs présentations suivies de discussions ont meublé cet atelier. Elles ont porté sur (i) L’approche régionale pour des véhicules moins polluants et plus sûrs ; (ii) Les directives de la CEDEAO sur l’harmonisation des carburants et les limites d’émission des véhicules, (iii) Les systèmes de conformité pour les véhicules d’occasion ; (iv) La gouvernance des véhicules d’occasion et le Rôle des autorités de gestion ; (v) les processus et exigences pour l’importation de véhicules : Exemple d’étude de cas des différents pays de la région ; Etc.

Les échanges au cours de la formation ont également permis de recueillir les principales recommandations. Entre autres, actualiser les réglementations nationales en vigueur au regard des directives de la CEDEAO ; utiliser une check liste uniforme pour l’inspection des véhicules importés dans l’espace CEDEAO ; mettre en place une base de données unique dans tout l’espace CEDEAO ; faciliter l’inspection par la mise à disposition des certificats à l’importation des véhicules ; harmoniser la carte grise dans l’espace CEDEAO ; etc.

La dernière journée a été consacrée à une formation théorique suivie d’une visite de site de la SICTA où des démonstrations de contrôle technique automobile ont permis aux participants de s’imprégner des réalités de cette activité.

Ces trois jours de formation ont permis aux participants de s’approprier les éléments clés pour l’inspection et le suivi des véhicules et de formuler des recommandations pour la finalisation des projets de guide et de plan d’action pour l’importation et l’inspection de véhicules d’occasion moins polluants et plus sûrs dans la région CEDEAO.

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram
Evénements à venir

Recrutement d’un Assistant Spécialiste en Passation des Marchés
19 Mai 2022 - 25 Mai 2022 [Abuja, Nigeria]

Recrutement d’un assistant senior de projet
19 Mai 2022 - 25 Mai 2022 [Abuja, Nigeria]